Balisage et signalisation

 

La FFRandonnée a publié la nouvelle charte du balisage

La FFRandonnée vient de publier la nouvelle charte du balisage et de la signalisation. Celle-ci répond à l'évolution des techniques de balisage et des pratiques de randonnée. 

Opération nettoyage pour la charte du balisage

En 1981, la première charte du balisage voyait le jour. Depuis, d'autres versions l'ont complétée et actualisée, jusqu'à la dernière en 2006. Le temps était donc venu de la mettre à jour et de l'enrichir afin de coller au mieux à la réalité du terrain. La FFRandonnée a alors travaillé sur la modernisation de cette charte, en s'appuyant sur les nouvelles techniques de balisage et les nouvelles tendances de pratiques des activités de pleine nature.

« Seize millions de Français pratiquent chaque année la randonnée itinérante ou la randonnée de quelques heures. Le balisage doit leur garantir la sécurité, la signalétique leur permet d'approcher toute la richesse culturelle, naturelle, patrimoniale qui accompagnera leur randonnée » rappelle Robert Azaïs, président de la Fédération française de la randonnée pédestre, en avant-propos de cette charte. Celle-ci doit permettre de mieux répondre aux attentes des randonneurs et d'aider les 8 500 baliseurs bénévoles de la FFRandonnée qui participent activement à l'aménagement des itinéraires de randonnée, tout en préservant la dimension environnementale et la spécificité des milieux traversés.

Interrogé par les journalistes de Passion Rando dans son 51ème numéro, Pierre Lecointre, membre du groupe de travail « actualisation de la charte », explique que « le premier volet de cette révision consiste à mettre à jour l'existant avec corrections, ajouts ou suppressions si nécessaire ». Il rajoute que « [la Fédération] travaille sur le balisage en montagne pour homogénéiser ses pratiques à tous les massifs et mieux tenir compte de ses particularités : dénivelé, diversité des supports, pratique du ski, ... ».

Par ailleurs, il était important d'apporter des réponses pour mieux valoriser les différentes thématiques associées aux itinéraires GR® sur les différents outils de signalisation. La lecture de cette charte est en accès libre depuis le site fédéral ffrandonnee.fr

Les transformations majeures

1. Une dimension de la largeur des balises différente selon la technique utilisée pour à la fois minimiser la pollution visuelle et tenir compte de la norme des poteaux utilisés en voirie.

2. Le renforcement de la référence couleur de la balise rouge pour privilégier un rouge plus lumineux et plus visible par contraste avec le blanc ou le jaune.

3. La préconisation du balisage des PR dans les deux sens pour donner davantage la liberté au randonneur de choisir le sens du parcours qu’il souhaite emprunter.

4. Une adaptation de la fréquence des balises en zone de montagne lorsque la configuration des lieux l’exige :

– Un balisage rapproché (distant de 50 à 100 mètres maximum) en milieu découvert, dès lors que des sentes ou passages à pierriers viennent troubler le cheminement, et sur des sites sensibles.

– Un balisage à vue (chaque balise doit être vue depuis celle qui la précède), préconisé dans les milieux chaotiques, passages rocheux ou en crête.

5. Une actualisation de la définition et du mode de balisage des catégories « accès » et « liaison » par rapport à la procédure d’homologation de 2015 :

– Accès : cheminement qui permet d’accéder :

* à un service ou un site touristique. Balisage jaune (si nécessaire).

 * à un itinéraire. Balisage identique à l’itinéraire de raccordement (si nécessaire).

– Liaison : cheminement qui permet de relier deux itinéraires

  * La couleur de balisage sera fonction de la nature des itinéraires qu’elle relie.

6. La définition de règles concernant l’ordre de positionnement des logos thématiques (européen, culturel…) et attributaires GR® sur les différents outils de signalisation valorisant les itinéraires fédéraux.  

7. Des préconisations concernant les informations à apposer sur les panneaux de départ et de situation avec comme objectif de ne pas proposer de charte graphique et technique figée, mais d’identifier les informations incontournables pour valoriser les itinéraires ainsi que le savoir-faire fédéral.

8. La proposition d’une signalisation de sécurité applicable à différents risques sur la base d’un visuel normalisé avec possibilité de compléter par le libellé correspondant à la nature du risque (traversée de route, chutes de pierre…).

Continuer à soutenir les baliseurs bénévoles

Entretien, balisage, opération de réhabilitation, sécurisation du randonneur, ... les 8 900 bénévoles de la FFRandonnée s'investissent toute l'année sur leur temps libre pour permettre à quiconque de pouvoir randonner le plus sereinement possible sur les 94 800 kilomètres de GR® et GR® de Pays qui traversent le France. Tout leur investissement terrain est en grande partie réalisé grâce aux dons du public, c'est la raison pour laquelle il est important et primordial de continuer à les soutenir.

Concrètement, votre don contribue à l'entretien annuel des sentiers effectués par nos baliseurs bénévoles et permet ainsi que le rêve et le plaisir de la découverte des randonneurs perdure. La FFRandonnée étant une association reconnue d'utilité publique, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%. En d'autres termes, si vous voulez donner 10€, vous pouvez donner 30 €, car 20€ vous seront déduits.

Les bénévoles baliseurs et la FFRandonnée vous remercient pour votre générosité !

Soutenir les bénévoles

Pour permettre la pratique et le développement de la randonnée pédestre, la FFRandonnée a créé un réseau qui compte aujourd'hui près de 65 000 km de sentiers de Grande Randonnée (GR® et GR de Pays®) auxquels s'ajoutent 115 000 km d'itinéraires de Promenade et Randonnée, soit 180 000 km reconnus et entretenus par quelques 6000 baliseurs bénévoles de la Fédération.

 

Balisés en "blanc et rouge", les GR® sont principalement des sentiers linéaires (ex. : le GR® 20 qui traverse la Corse du nord au sud, le GR® 10 qui va de la Méditerranée à l'Atlantique en passant par les Pyrénées).

Au fil des années, un certain nombre de boucles, destinées à valoriser un territoire homogène par sa culture, son patrimoine, son économie, sont venues s'ajouter, on les appelle les GR de Pays®, et pour les différencier, on les balise en "jaune et rouge". (Exemple : la ceinture verte de l'Ile de France, Tour du Morvan, Au Pays de George Sand, Tour des Monts d'Aubrac).

 

Les PR® (Promenade et Randonnée) proposent des itinéraires d'une durée inférieure à une journée de marche et maillent tout le territoire. La palette des PR® répond à tous les goûts et à tous les niveaux. Ces itinéraires sont le plus souvent balisés d'un trait jaune. (Exemple : le Nord à pied, Le parc naturel régional du Luberon à pied, Poitiers et ses environs à pied, ...).

 

Sur le terrain, le jalonnement des sentiers consiste en marques de peinture sur les rochers, les arbres, les murs, les poteaux. Leur fréquence est fonction du terrain.

 

Le balisage et la signalisation des itinéraires de randonnée pédestre sont régis par une Charte officielle. Cette Charte apporte une cohérence sur tout le territoire et garantit la qualité des matériaux et des procédés de fabrication (respect de l’environnement des sentiers, durabilité des matériaux et des couleurs utilisés, etc.).

Dans le prolongement de cette Charte, la Fédération a décidé d’attribuer un agrément aux fabricants qui partagent les mêmes préoccupations qualitatives et environnementales. Pour bénéficier de cet agrément, les professionnels de la signalisation doivent satisfaire à un cahier des charges assurant le respect de ces principes.